Norbert Zongo : déjà 15 ans d’impunité

Article : Norbert Zongo : déjà 15 ans d’impunité
Étiquettes
12 décembre 2013

Norbert Zongo : déjà 15 ans d’impunité

Voilà 15 ans que le journaliste Norbert Zongo, qui signait ses articles Henri Sebgho, a été assassiné sur la route de Sapouy. Alors qu’il écrivait sur plusieurs dossiers brûlants notamment celui de David Ouédraogo, le directeur de publication du journal L’indépendant a été sauvagement assassiné, criblé de balles puis brûlé. Que reste-t-il aujourd’hui  de la mémoire de Henry Sebgho ?

NZ1
Le combat continue pour que justice soit rendue pour Norbert Zongo et ses trois compagnons

Le 13 décembre 1998, c’est la date fatidique, le jour de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo et de ses trois compagnons. Depuis cette date les citoyens burkinabè se sont mobilisés à travers des marches meeting dans tout le pays. Jamais assassinat d’un homme n’avait engendré autant d’écœurement et de révolte au « Pays des hommes intègres ». Des organisations syndicales, de défense des droits de l’homme, scolaires et estudiantines se sont mobilisées pour que justice soit faite pour Norbert Zongo et ses trois compagnons.

Quinze années après, justice n’est toujours pas rendue. Mais le nom de Norbert Zongo résonne toujours dans la mémoire du peuple burkinabè. Cela est vraiment important que sa mémoire soit toujours vivante dans l’esprit des Burkinabè. L’ensemble du peuple a toujours une pensée pour ce journaliste hors du commun dont le credo était les droits de l’homme. Il se souvient toujours de son œuvre, de son combat pour le peuple même si la mobilisation n’est pas comparable à celle du lendemain de cet acte crapuleux.  Petit à petit, le temps a joué son rôle et certains se sont découragés de cette lutte qui ne porte pas fruit. La justice burkinabè a conclu à un non-lieu dans cette affaire. Ce qui a conduit les défenseurs des droits de l’homme à scruter la justice internationale notamment  la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, à Arusha, en Tanzanie. On attend le délibéré. Cette situation trouble peut-être encore le sommeil de certaines personnes qui peuvent être mises en cause. Quelle que soit l’issue de cette affaire, des Burkinabè garderont toujours dans leur esprit le souvenir cet homme qui était un grand journaliste.

Lorsque les journalistes français ont été tués, au Mali, beaucoup de réactions sont venues du Burkina Faso. De nombreuses personnes ont déploré ce double assassinat. De Norbert Zongo, qui osera faire cas à l’occasion de ces 15 ans d’impunité ?

Partagez

Commentaires

basidou
Répondre

les dirigeants burkinabè ont toujours été justes à l'étranger. Sinon, y a-t-il eu un crime aussi abominable perpétré sur un journaliste que celui de Norbert Zongo. Tot ou tard, ils répondront de leur actes criminels.

Judicael
Répondre

ça c'est sûr. justice sera rendue un jour.