Eclipse solaire, un évènement magnifique mais dangereux pour les yeux

Article : Eclipse solaire, un évènement magnifique mais dangereux pour les yeux
24 octobre 2013

Eclipse solaire, un évènement magnifique mais dangereux pour les yeux

S’il y a un sujet qui défraie la chronique au Burkina Faso, c’est bien l’éclipse solaire. On en parle à tout bout de chemin. Son caractère rare mais dangereux sont évoqués. C’est une chance pour le pays de voir cet évènement, mais la précaution doit être de rigueur.

Le Burkina Faso vera son éclipse le 3 novembre
Le Burkina Faso vera son éclipse le 3 novembre

Une éclipse solaire aura lieu le dimanche 03 novembre sur l’ensemble du territoire burkinabè. C’est ce que j’ai appris depuis le Conseils des ministres du 02 octobre 2013. Sur ma ville, Ouagadougou, elle se produira, à partir de 11 heures 06 minutes et 43 secondes. L’heure de début de cette éclipse, selon encore les spécialistes, est 11 h 27 mn 28s et finit à 14h 39 mn 27s avec une obscuration du soleil de 60%.  D’autres localités du Burkina Faso sont également concernées par ce phénomène astronomique rare et majeur qui sera observé dans le reste de l’Afrique.

Ce phénomène astronomique, en dépit de sa splendeur, ne doit pas être observé au hasard, sans protection. Une observation prolongée de l’éclipse pourrait provoquer des brûlures irréversibles de la rétine. Selon le site https://lepithec.chez.com/eclipse/danger.htm, la lumière traverse le cristallin et se focalise sur la macula, la partie centrale de la rétine, responsable à 80 % de l’acuité visuelle. Il suffit de quelques secondes d’exposition pour que cette zone sensible soit brûlée de façon irrémédiable. La personne qui regarde l’éclipse sans protection pourrait perdre 80 % de sa vue, mais en plus, la lésion qui en résulte se traduit par petit disque, une tache noire, image négative du Soleil, brûlure imprimée à vie sur la rétine. Ce danger est d’autant plus insidieux que la brûlure causée par l’observation est tout à fait indolore.

Pour admirer l’éclipse solaire sans crainte, il faut porter des lunettes solaires. Certains racontent qu’un million de lunettes « spéciales éclipse »ont été importées au Pays des hommes intègres pour une population de 16 millions d’habitants. Les lunettes se vendent dans les pharmacies au prix de 1000 F CFC. Sauf, ceux qui auront ces lunettes le 3 novembre 2013 peuvent observer l’éclipse en toute tranquillité. Sans ces fameuses lunettes, on nous dit de nous abstenir de regarder le soleil. Il faut donc informer les millions de Burkinabè qui sont dans les zones reculées qui reçoivent le signal de la radio et télévision de Ouagadougou. Dans certaines localités on pense encore que quand il y a éclipse, c’est « le chat qui a attrapé le soleil ». Et pour le libérer, il faut faire du bruit en battant tout ce que l’on trouve, les boîtes, bidons vides, tonneaux, etc. C’est ce que des millions de burkinabè feront encore, en regardant le soleil, s’ils ne sont pas informés. Informés ces gens devient alors urgent pour que nos campagnes et même certaines villes ne soient remplis d’aveugles après l’éclipse solaire.

Pour éviter tout cela, mon ami a trouvé une solution simple. « Le dimanche 3 novembre 2013, je resterai en famille avec ma femme et ses enfants, dans ma maison. Personne ne sort. Il y aura à manger, dans la maison et même des pots pour ceux qui voudraient se soulager. Je prépare mon thé, et c’est tout», m’a- t-il déclaré. C’est une solution radicale mais fiable pour éviter tout désagrément.

Partagez

Commentaires